Université Paris-Saclay 2020 :
un nouveau modèle pour hisser la France dans les 20 premières universités mondiales

Toutes les questions

Le programme de bourses internationales de master de l’Université Paris-Saclay sera-t-il reconduit en 2018-2019 ?

Oui, ce programme est bien reconduit, afin d’attirer les meilleurs étudiants du monde entier dans les masters de l’Université Paris-Saclay, et de les inciter à poursuivre en doctorat, en particulier en cotutelle internationale de thèse. Une enquête récente a montré que le taux de succès de ces étudiants en master 2 est très supérieur au taux moyen de succès des étudiants internationaux à UPSaclay.

Comment sera opérée la transformation de l’Université Paris-Sud ?

Une telle transformation de l’université Paris-Sud puis la fusion de plusieurs universités s’opère classiquement par une démarche construite et collective de projet. Ce sera le cas également pour la construction de l’université Paris-Saclay.

Quels sont les établissements de l’Université Paris-Saclay 2020 ?

Le périmètre de l’Université Paris-Saclay 2020 rassemble :

  • 3 universités : Université Paris-Sud, Université d’Évry Val-d’Esonne, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
  • 5 grandes écoles : CentraleSupélec, ENS Paris-Saclay, IOGS, AgroParisTech et HEC. À noter que HEC n’a pas encore donné sa position définitive quant à son choix d’intégration dans l’un des deux groupements universitaires de Paris-Saclay (Université Paris-Saclay 2020 ou NewUni, le projet porté par l’École Polytechnique).
  • 7 organismes de recherche : CEA, CNRS, IHES, INRA, INRIA, INSERM et ONERA.

Plus d’informations

Est-ce que d’autres établissements peuvent rejoindre l’université par la suite ?

Oui, à la fois par des co-accréditations de formations, des co-tutelles internationales de thèses, des partenariats. Le périmètre institutionnel quant à lui est fixé au moins jusqu’à 2030.

Quels membres se sont retirés du projet et quelle en est la raison ?

5 grandes écoles membres fondateurs de la comUE ont fait le choix de ne pas entrer dans le nouveau modèle de l’Université Paris-Saclay 2020. Il s’agit de l’École Polytechnique, l’ENSAE, l’ENSTA ParisTech, Télécom SudParis et Télécom ParisTech. Leur choix s’est porté sur une volonté de regrouper des écoles dans un nouveau projet baptisé  « Institut Polytechnique de Paris ».

En quoi consiste l’École universitaire de premier cycle Paris-Saclay ?

L’Ecole universitaire de 1er cycle Paris-Saclay est une structure interne à l’université cible, dédiée à l’accueil post-bac des étudiants et à des formations destinées à relever le défi de la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur. Cette structure modèle prévoit un renforcement de l’accompagnement pour assurer la réussite des étudiants , la conception de dispositifs d’orientation et de pédagogies innovantes dans leur objectif de professionnalisation à Bac+2 ou Bac+3, ou dans celui d’une poursuite d’études longues, vers des Masters ou des diplômes d’ingénieurs.

Plus d’informations

Est-ce qu’un étudiant en 1er cycle aura des facilités pour accéder aux masters UPSaclay ?

Oui l’École Universitaire de 1er cycle Paris-Saclay prévoit des passerelles nombreuses et adaptées, pour permettre à la fois à des étudiants de cette structure de rejoindre l’Université Paris-Saclay ou encore l’arrivée vers cette structure d’étudiants en licence de l’Université Paris-Saclay désireux, pour diverses raisons, de modifier leur choix premier d’études longues.

Est-ce que le nom de l’université est amené à changer ? Quel sera le nom de l’établissement délivrant les diplômes ?

Notre nom reste «Université Paris-Saclay» autant pour les diplômes que pour la communication.

Est-ce que les changements peuvent avoir une influence sur la reconnaissance à l’international ?

Le monde académique à l’étranger reste attentif au devenir de l’Université Paris-Saclay qui n’a aujourd’hui pas de modèle strictement comparable. La transformation que nous sommes en train d’opérer impactera très significativement l’augmentation de la reconnaissance internationale de l’université et de ses diplômes.

Les masters actuels dispensés à l’Université Paris-Saclay continueront-ils d’exister ? Est-ce que certains vont disparaître ?

L’offre de masters de l’Université Paris-Saclay propose déjà 45 mentions et plus de 350 parcours, accrédités jusqu’en 2020. L’offre perdure donc et évoluera ensuite classiquement pour s’adapter aux besoins de formations locaux et nationaux adaptés à l’environnement sociétal, professionnel et académique. Nous proposons par exemple de plus en plus de parcours enseignés en anglais.

Plus d’informations

Les grandes écoles qui se retirent du projet seront-elles toujours impliquées dans les masters mutualisés ?

Les formations de masters actuelles sont accréditées jusqu’en et conservent le périmètre des établissements impliqués depuis leur création en 2015. Par la suite des co-accréditations seront vraisemblablement proposées de part et d’autre.

Quels logos d’établissements apparaîtront sur les futurs diplômes ?

Tous les diplômes nationaux L, M et D porteront le sceau de l’Université Paris-Saclay.

Le nouveau projet présente-t-il un risque professionnel pour les anciens étudiants ayant un diplôme portant les logos des établissements membres ?

Non bien au contraire. L’objectif est de faire entrer l’Université Paris-Saclay dans les classements internationaux. Pour exemple les estimations actuelles place nt l’université Paris-Saclay, dès son entrée, dans le TOP 20 des universités mondiales au classement Shanghai.

 

 

Le nouveau modèle va-t-il impliquer des changements dans le quotidien des étudiants ?

Non, hormis les changements structurels, les dispositifs existants ou à venir prévus pour les étudiants n’en seront pas affectés. Au contraire une plus forte intégration / mutualisation permettra de les renforcer. Par exemple, les étudiants pourront continuer à accéder à l’ensemble des bibliothèques des membres de l’université. Les projets d’équipements tels que la construction d’un Learning Center ou d’équipements sportifs ne sont pas remis en cause et resteront accessibles à tous.

Quels sont les atouts de ce projet pour les étudiants ?

Les principaux points forts du projet sont :

  • La synergie et la combinaison des atouts emblématiques des différents modèles français d’enseignement supérieur et de recherche, soit les universités, les écoles et les organismes de recherche
  • L’ambition forte de construire une université de recherche parmi les 20 meilleures universités au monde
  • Proposer une offre de parcours diversifiée et de qualité aux étudiants, assurer une orientation interactive et participer à leur épanouissement personnel et professionnel.

Les droits d’inscription sont-ils amenés à augmenter ?

Les droits d’inscription aux masters et doctorats de l’Université Paris-Saclay resteront identiques aux montants de scolarité fixés au niveau national. À noter que certains masters ont des tarifs spécifiques, comme c’est déjà le cas actuellement avec les masters internationaux. Les droits d’inscription du cycle Licence seront ceux fixés par la loi.

L’Université peut-elle prétendre au classement ARWU (classement de Shanghai) ? Le retrait de plusieurs établissements peut-il avoir un impact ?

L’une des ambitions de l’Université Paris-Saclay est d’assurer la visibilité de ses diplômes dans le classement de Shanghai, ce qui n’était jusqu’alors pas possible en raison du statut de ComUE, qui n’est pas pris en compte par ces classements.
De récentes simulations placent l’université cible entre le 16ème et la 20ème place du classement de Shanghai des grandes universités internationales.

Le retrait de 5 grandes écoles n’aura pas d’effet majeur. Une des caractéristiques du regroupement Université Paris-Saclay est la place importante des organismes de recherche (55% des effectifs de chercheurs et enseignants chercheurs) et cet apport est déterminant pour le placement dans le classement de Shangaï.

Sera-t-il possible d’effectuer des double licences ?

Oui, les Licences de l’Université Paris Saclay ambitionnent d’être attractives pour les meilleurs étudiants nationaux et internationaux. Des diplômes joints sont possibles entre l’Université Paris-Saclay et une université internationale. Elles seront fortement ouvertes à l’international et caractérisées par un fort adossement à la recherche, avec des ouvertures dans différents domaines disciplinaires, culturels ou socio-économiques, et par une formation à la carte qui permettra à l’étudiant de construire progressivement son projet professionnel en découvrant par lui-même les différentes disciplines et orientations. Elles se caractériseront aussi par des exigences particulières : sur la qualité et la quantité de travail demandées aux étudiants, sur des méthodes de travail bien établies, et sur une grande autonomie permettant une auto-construction d’un parcours riche et pluriel, au rythme de l’étudiant.

Le dispositif de bourses de stages à l’étranger de l’Université Paris-Saclay sera-t-il maintenu ?

Oui, afin d’offrir aux meilleurs de ses étudiants une occasion de pratiquer une langue étrangère, d’approcher le milieu de la recherche dans un environnement international et de favoriser l’engagement dans un projet doctoral, l’Université Paris-Saclay propose un programme de bourses d’aide à la mobilité de stage de recherche à l’international d’une durée de 2 à 6 mois.

La promotion et le soutien à la mobilité internationale sont et resteront des axes majeurs de l’Université Paris-Saclay, aussi ce programme de bourses sera pérennisé, et d’autres programmes seront lancés, en particulier pour soutenir la réalisation de cotutelles internationales de thèses.

Les fondateurs

Agrosparistech Centrale Supélec Centre national de la recherche scientifique Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives Ecole normale supérieure Paris-Saclay institut national de recherche dédié au numérique Institut d'optique Graduate School (IOGS) Institut des hautes études scientifiques (IHES) Institut national de la recherche agronomique (INRA) Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) Office national d'études et de recherches aérospatiales (Onera) Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ) Université d’Évry-Val-d’Essonne (UEVE) Université Paris-Sud (UPSud)